IMG_4978_Credit photo Marina Chef.jpg

Crédit Photo Marina Chef

ELISE FOUIN, UN SILLON BUISSONNIER

Dans son cabinet curieux, Elise Fouin est toujours prête à faire des démonstrations concrètes.

Comment a-t-elle pétri toutes ses sources d'inspiration pour cristalliser un travail si singulier ?

Originaire de la région Franche Comté, elle y a grandi en pratiquant les arts plastiques, la peinture, le piano et la danse, en équilibre entre les bienfaits de sa terre et le désir de culture, entre le faire et l'esprit. Elle se forme ensuite à l’Ecole Boulle à Paris, d'abord à l'orfèvrerie, puis elle se tourne vers le design de mobilier et d'objet. Une formation double, comme une balance, pour trouver son point d’équilibre. Pour son diplôme en 2003, elle fait déjà un pas de côté, s'aventure avec succès vers la mise en œuvre du papier, en designer qui se donne la liberté de l'artiste.

Cest avec ses mains d'abord que cette créatrice apprivoise la matière. Les usines sont un de ses terrains de jeux favoris, où elle traque chutes et rebuts. Le papier, le bois, le métal, le verre, le tissu, et différents plastiques sont ses repentirs. Des matières délaissées qu'elle transfigure grâce à des typologies reformulées, combinées à de nouvelles technologies.

Depuis, elle a construit son métier dans différentes directions. Cette chercheuse, toujours en veille pour nourrir son laboratoire personnel, expérimente tout. Pour réaliser des lampes « Gigotte » ou « Lépiotes, » une table à jeux « Bouillotte », des vases « Chimisteries », un lit « Millefeuille », un service de table « Sillon »... Elle collabore avec des marques, des éditeurs, des institutions, des petites entreprises, des artisans. Car après avoir magnifié le réemploi des matériaux, elle se tourne aujourd'hui, à travers un tour de France, vers les savoir-faire locaux. Pour elle, le développement durable passe aujourd'hui par les richesses du travail de la main, par la réindustrialisation. Avec une approche évolutive, ingénieuse et maitrisée du design, loin d'un style. Dans ses créations, elle reste buissonnière, sème de la légèreté, de l’espièglerie. Et des jeux avec les mots, entre terre, verre et vers de terre. 

Pour en savoir plus, c'est par ici !